Les textes d’autrefois, l’édition d’aujourd’hui.

Promenade autour du monde

Joseph Alexander von HÜBNER

L'auteur ne pouvait se contenter de raconter une « promenade ».

En diplomate aguerri, il nous offre, en plus du récit de ses explorations de terrain, un cours de géopolitique soutenu.

Ce qu'il observe, en pleine conscience et avec tout son bagage d'homme politique intelligent et cultivé, et ce qu'il nous aide à comprendre de façon magistrale, n'est rien de moins que l'émergence des États-Unis, le démantèlement brutal du Japon féodal, et la difficile agonie du Céleste Empire.

« Un vaste tour d'horizon qui aide à mieux comprendre le monde d'aujourd’hui. »

   

 4,47

La maison bourgeoise est ici, comme partout au Japon, un toit lourd, posé sur des piliers. Elle est complètement ouverte du côté de la rue et du côté de la cour. Pendant la nuit, on la ferme au moyen de panneaux qui se meuvent dans des coulisses. S’il y a des cloisons, elles sont faites de châssis sur lesquels on a collé de petits carreaux de papier blanc. En se promenant dans les rues, le regard pénètre dans ces intérieurs. La vie domestique s’y livre aux curieux. On n’a rien à vous cacher : deux ou trois femmes, nues dans cette saison jusqu’à la ceinture, et occupées du ménage ; des hommes complètement nus, sauf le fundoshi (le pagne), étendus sur le sol et fumant la pipe ; des enfants qui jouent dans la pénombre. Le feu allumé dans un coin ; dans un autre, des pénates sur un petit autel, une lampe, des fleurs, de petits morceaux de papier attachés à des baguettes. Sur un cabaret carré, de petites tasses ; le thé prêt à être servi du matin au soir. Point de mobilier, mais une belle natte. Le tout d’une extrême propreté. Si c’est une boutique, un étage supérieur grillé en bois ou pourvu d’un balcon sert ordinairement de dépôt.

Il y a enfin le magasin incombustible, sorte de tour basse en bois, mais revêtu d’une couche de ciment pareil à du stuc et badigeonné en noir. Les fenêtres sont petites et se ferment au moyen de volets en fer massif. C’est le lieu de sauvetage en cas d’incendie ou de typhon. On y place à la hâte les objets précieux, puis on s’enfuit, laissant faire aux vents, au feu, aux convulsions du sol.

Joseph Alexander von Hübner

26 novembre 1811, Vienne
† 30 juillet 1892, Vienne

C’est à 22 ans que Joseph Hafenbredl, d’origine modeste, entra dans la Carrière, et il y demeura toute sa vie.

Formé auprès de Metternich, à l’âge d’or de la grande diplomatie européenne, il connut les postes les plus prestigieux.

Celui qui devint baron puis comte von Hübner fut attaché, puis secrétaire d’ambassade, consul puis ambassadeur dans plusieurs des plus grandes capitales européennes, et termina sa carrière en tant qu’ambassadeur d’Autriche auprès du Saint-Siège.

L’éclat de sa carrière et la grande qualité de ses ouvrages, relativement peu nombreux, lui valurent une importante notoriété, entretenue après sa mort par la publication, par son fils, de ses mémoires sur ses années d’ambassade à Paris.

Première partie

1. – De Queenstown à New-York – Du 14 au 24 mai
Départ. – Le repos dominical à Queenstown. – Les émigrants à bord du China. – Inconvénient de la navigation au Nord du 41° parallèle. – Débarquement à New-York.
2. – New-York – Du 24 au 26 mai
Broadway. – Wall Street. – Fifth Avenue. – Influence de New-York sur les destinées de l’Amérique du Nord.
3. – Washington – Du 26 au 29 mai
La Saison morte dans la capitale officielle. – Le Traité Alabama jugé par les Américains. – Transformation des idées et des mœurs depuis la guerre civile. – Opinions diverses sur les effets de l’émancipation des nègres. – Prépondérance croissante de l’élément noir dans les États du Sud.
4. – De Washington à Chicago – 29 et 30 mai
Les voyageurs du Far-West. – Misères de l’homme seul. – Velléités aristocratiques dans le pays de l’égalité. – La Susquehanna. – La Juniata. – Arrivée à Chicago.
5. – Chicago – Du 30 mai au 1er juin
Physionomie de Chicago. – Importance croissante de l’élément allemand. – Les grands caravansérails. – Économie des forces humaines. – Supériorité, aux États-Unis, des couches inférieures de la société. – Chicago, le grand emporium de l’Ouest. – Michigan-Avenue. – Une maison ambulante. – Le général Sheridan. – Mode et caractère des voyageurs d’Europe. – La femme dans la famille.
6. – De Chicago à Salt Lake City – Du 1er au 4 juin
M. Pullman et ses cars. – Le Mississipi. – Agrément d’une course au clocher exécutée par deux trains. – Omaha. – Les prairies. – La vallée de la Platte. – Les Indiens. – Un chef de gare scalpé. – Les stations du chemin du Pacifique. – Cheyennes. – Les roughs. – Existence des officiers de l’armée des États-Unis dans le Far-West. – Passage des Montagnes Rocheuses. – Descente effrayante des monts Wahsatch. – Brigham Young à Ogden. – Arrivée dans la capitale des Mormons.
7. – Salt Lake City – Du 4 au 7 juin
Physionomie de la ville. – Les croisés modernes. – Le tabernacle et le théâtre des mormons. – Townsend hôtel. – Les Indiens et les indian agents. – Le camp Douglas. – Les cañones. – Brigham Young. – Le mormonisme.
8. – Corinne – Les 7 et 8 juin
Corinne, le type d’une ville cosmopolite. – Pow-Wow, sur la rivière de l’Ours. – Excursion dans les montagnes. – Copenhague. – Définition du rowdy.
9. – De Corinne à San-Francisco – Du 8 au 10 juin
Le Great American desert. – Le palais d’argent. – Ascension de la Sierra Nevada. – Cap Horn. – Arrivée à San-Francisco.
10. – San-Francisco – Du 10 au 13 et du 22 juin au 1er juillet
Son origine. – Les pionniers. – Le règne des pikes. – Le comité de vigilance. – Le commerce et l’industrie. – Wells et Fargo. – Réaction croissante contre les chercheurs d’or. – Situation, climat et physionomie de San-Francisco. – Ses habitants. – Son caractère cosmopolite. – Un intérieur allemand. – Le quartier chinois. – Mauvais traitements infligés aux émigrants de race jaune. – Les collèges des Jésuites. – Cliff-House.
11. – Yosemite – Du 13 au 22 juin
Manière de voyager. – Modesto. – Mariposa. – La forêt vierge. – Les big trees. – La vallée de Yosemite. – Les chutes. – Coulterville.
12. – De San-Francisco à Yokohama – Du 1er au 24 juillet
Sortie de la Porte d’Or. – Triste aspect de San-Francisco vu de la mer. – La Compagnie de la malle du Pacifique. – Le China. – Monotonie et émotions de la traversée. – Réflexions sur les États-Unis. – Débarquement à Yokohama.

Deuxième partie

13. – Yokohama – Du 24 au 26 juillet ; du 28 juillet au 3 août ; du 14 au 18 août ; du 18 au 19 septembre
Premières impressions du nouveau débarqué. – Physionomie de la ville. – Mouvements commerciaux. – Les Européens à Yokohama.
14. – Yoshida – Du 3 au 14 août
Le Japon, sauf les trade ports et les villes de Yedo et d’Osaka, toujours fermé aux étrangers. – Manière de voyager dans l’intérieur. – Passage émouvant de la rivière d’Odawara. – Les bains de Miyanôshita. – Les pèlerins du Fuji-Yama. – Au temple de Yoshida. – Le défilé de Torisawa. – Hachiôji. – Retour à Yokohama.
15. – Hakone – Du 22 août au 1er septembre
La célèbre maison de thé à Hata. – Une mauvaise nuit. – Le lac de Hakone. – Le sentiment de la nature et le goût des arts, répandus dans le peuple. – Des esprits en voyage. – Les eaux chaudes d’Atami. – La sainte île d’Enoshima. – Daibutsu. – L’ancienne résidence des Shoguns. – Bouddha en disgrâce. – Une grande dame japonaise. – Kanagawa.
16. – Yedo – Du 26 au 28 juillet ; du 18 au 22 août ; du 3 au 13 septembre
Aspect général. – Les environs. – Visite chez Sawa, ministre des affaires étrangères. – L’école allemande. – La Shiba, ses trésors d’art. Influence évidente mais inexplicable du baroquisme italien. – Entretiens avec Iwakura, devenu ministre. Ses projets de réforme. – Boutiques, soirées, curiosités. – Le temple de Meguro. – Saigo. – Les sanctuaires d’Ikegami. – Les quarante-sept ronins. – Festin chez Sawa. – Le palais de Hama Goten. – Dîner chez Iwakura. – Le premier ministre Sanjo. – Au temple d’Asakusa. – L’art dramatique. Vaudeville japonais. Les figures. – Yedo la nuit.
17. – Yedo – Du 14 au 18 septembre
(Conclusion.) – Une partie fine chez Yaozen. – Audience du mikado. – La légation d’Angleterre. – Départ.
18. – Osaka – Du 19 au 22 septembre
Kobe et Hyogo. – La barre du Yodogawa. – Osaka. Son importance commerciale. Sa physionomie. – La rue des théâtres. – Le château de Taikosama. – Le Chi-fu-chi.
19. – Kyôto – Du 22 au 25 septembre
Sur le Yodogawa. – Fushimi. – La capitale de l’Ouest. – Le palais du Mikado. – Le château du shogun. – Les temples. – Vue sur Kyôto. – Guion-machi.
20. – Le lac de Biva – Du 25 au 27 septembre
Otsu. – Le lac. – Ishiyama. – Le gouverneur et son dai-sanji Owaku. – Udji. – Retour à Osaka. – Les arts au Japon.
21. – Nagasaki – Du 28 septembre au 2 octobre
Le Papenberg. – Deshima. – Les chrétiens indigènes. – Situation politique du Japon.

Troisième partie

22. – Shanghai – Du 3 au 8 octobre ; du 14 au 16 novembre
Physionomies diverses des « concessions ». – La ville chinoise. – Su-kia-wei. – Une symphonie de Haydn exécutée par des Chinois. – L’Orphelinat des Sœurs. – Fluctuations et état actuel du commerce.
23. – Pékin – Du 8 au 29 octobre
Ennuis et longueur du voyage à Pékin. – Che-fu. – La barre de Taku. – Le Pei-ho. – Tung-chow. – Arrivée à Pékin. – Aspect général de la ville. – Scènes de la rue. – Le temple du Ciel. – Confucius et Bouddha. – La grande Lamaserie. – Boutiques et chinoiseries. – L’observatoire des Jésuites. – Le dernier mot du bureaucratisme. – Pei-tang. – Le cimetière portugais. – Les tombeaux des Ming. – Nan-Kow. – La chaîne de Mongolie. – La grande muraille. – Le palais d’Été. – Le climat de Pékin. – Les douanes impériales confiées à des étrangers. M. Hart. – Situation du corps diplomatique. – La question des audiences. – Visite chez le prince de Kung. – Départ.
24. – Tientsin – Du 31 octobre au 7 novembre
Le settlement. – La cité chinoise. – Le Serpent-Dieu. – Le club des notables de Shansi. – Les massacres.
25. – Hongkong – Du 7 au 25 novembre
Les aménités de la mer Jaune. – Physionomie de Hongkong. Son commerce. – Son importance politique et militaire.
26. – Les chrétientés du Sé-non – Du 25 au 27 novembre
Les villages de Si-kung, de San-ting-say et de Ting-kok. Historique des chrétientés du district de Se-non.
27. – Canton – Du 28 novembre au 2 décembre
La rivière de Canton. – Shamien. – Les boutiques élégantes. – La tête de bonze. – Le temple et le couvent de la bannière de l’Océan. – Eng et sa maison. – La procession du Dieu de la guerre. – La grande prison. – Le prétoire. – Visite chez le vice-roi. – Fa-ti. – La cité des trépassés. – La place des exécutions. – Départ pour Macao.
28. – Macao – Du 2 au 4 décembre
Sa décadence. – La question des koulis. – Progrès de l’élément chinois. – Camoëns.
29. – Homeward-Bund – Du 6 décembre au 13 janvier
Départ de Hongkong. – La question des missionnaires. – État de la Chine au point de vue de ses relations avec les puissances européennes. – Arrivée à Marseille.

Appendices

Choisissez l’édition selon votre type de liseuse :

Kindle est une liseuse de livres numériques, qui se lisent comme des livres en papier. Elle se base sur de vraies particules d’encre et des typographies créées sur mesure, manuellement, afin de permettre un rendu d’affichage des mots et des lettres aussi précis que sur un livre en papier.

Kobo est une liseuse pour bibliophiles. Elle propose une expérience de lecture avec une excellente résolution. Ses paramètres automatiques reproduisent la progression naturelle du soleil, en émettant la meilleure luminosité selon le moment de la journée, incluant les nuances de lumière.

  1. Note 5 sur 5

    johan gonchar

    Un vrai pavé comme je les aime.
    absolument passionnant !

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

mon autre librairie . les textes d’autrefois, l’édition d’aujourd’hui
Mon Autre Librairie sur Facebook