Les textes d’autrefois, l’édition d’aujourd’hui.

La mort et son mystère – Après la mort

Camille FLAMMARION

Voici le troisième dernier volume de l'œuvre magistrale de Flammarion sur le phénomène de la mort.

Nous arrivons ici à la fin de l'enquête, et à des constatations troublantes : jusqu'à plusieurs années après la mort une forme de communication reste encore possible.

Un premier constat qui ouvre un portail vers un nouvel univers de recherches.

Il me semble logique de tirer de cette observation la conclusion qui en ressort, comme nous le faisons dans une expérience de chimie ou de physique, et d’affirmer qu’elle prouve ceci : 1° Cet ami existait encore quatre, cinq, six, sept, huit jours après son décès ; 2° il avait gardé sa conscience, son individualité ; 3° il se souvenait de sa promesse ; 4° il a pu la réaliser.

Assurément, nous ignorons sous quelle forme on peut exister après cette vie, de quelles facultés nos monades psychiques peuvent être douées, et comment il leur est possible d’agir matériellement, mécaniquement, comme dans cet exemple si caractéristique. Mais le fait est là. Il n’y a pas à tergiverser. L’expliquer est impossible, dans l’état actuel de nos connaissances, mais cette impossibilité d’explication ne diminue en rien sa valeur. Nous sommes, dans l’étude de ce monde psychique, au point où en était Newton cherchant à expliquer le système du monde physique, et nous pouvons appliquer ici son propre mode de raisonnement… « Les choses se passent, écrivait-il, comme si les corps s’attiraient entre eux, en raison directe des masses et en raison inverse du carré des distances. Quant à savoir comment, je l’ignore. » Disons de même : « Les choses se passent comme si le mort agissait. »

Critiquer la logique de cet argument me paraît invraisemblable. La vieille hypothèse des coïncidences fortuites n’est vraiment plus recevable. Les combinaisons les plus alambiquées n’aboutissent à rien. Il faut ou nier l’observation, ou avouer qu’elle est inexplicable.

Camille Flammarion

26 février 1842, Montigny-le-Roi
† 3 juin 1925, Juvisy-sur-Orge

Astronome, fondateur de l’observatoire de Juvisy et de la Société astronomique de France.

Chroniqueur et vulgarisateur scientifique reconnu, il s’installe dans le succès dès 1879 avec l’Astronomie populaire.

En marge de ses travaux officiels, il s’intéresse aux aspects inexpliqués de la réalité, ce qu’on appelle aujourd’hui le « paranormal ».

Affirmant qu’il n’y là aucun mystère mais uniquement de l’ignorance, il va s’efforcer, en les étudiant à la lumière de la méthode scientifique d’analyse et de déduction, d’ouvrir un chemin vers un nouveau champ d’étude que la science, à son avis, ne peut plus éviter.

Du même auteur :
La mort et son mystère – Avant la mort
La mort et son mystère – Autour de la mort
Les maisons hantées – En marge de « La mort et son mystère »

I – Investigation générale sur la réalité de la manifestation de morts

II – Morts qui sont revenus à la suite de serments réciproques, de promesses, d’engagements, de déclarations antérieures

III – Morts qui sont revenus pour affaires personnelles

Révélations – Paiements de dettes – Engagements non tenus – Restitutions – Services à rendre – Avertissements – Testaments – Confidences – Reproches – Protestations – Persécutions – Vengeances – Manifestations diverses

IV – Manifestations et apparitions de morts immédiatement après le décès (de quelques minutes à une heure)

V – Manifestations et apparitions de morts presque immédiatement après le décès (quelques heures : de une heure à 24 heures)

VI – Manifestations et apparitions de morts peu de temps après le décès (de un jour à une semaine)

VII – Manifestations et apparitions de morts quelque temps après le décès (d’une semaine à un mois)

VIII – Manifestations et apparitions de morts assez longtemps après le décès (de un mois à une année)

IX – Manifestations et apparitions de morts longtemps après le décès (pendant les deuxième, troisième et quatrième années après la mort)

X – Manifestations et apparitions de morts très longtemps après le décès (au delà de la quatrième année)

XI – Les manifestations de morts dans les expériences de spiritisme. Les preuves d’identité

XII – Conclusions des trois volumes de cet ouvrage

Choisissez l’édition selon votre type de liseuse :

Kindle est une liseuse de livres numériques, qui se lisent comme des livres en papier. Elle se base sur de vraies particules d’encre et des typographies créées sur mesure, manuellement, afin de permettre un rendu d’affichage des mots et des lettres aussi précis que sur un livre en papier.

Kobo est une liseuse pour bibliophiles. Elle propose une expérience de lecture avec une excellente résolution. Ses paramètres automatiques reproduisent la progression naturelle du soleil, en émettant la meilleure luminosité selon le moment de la journée, incluant les nuances de lumière.

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “La mort et son mystère – Après la mort”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

mon autre librairie . les textes d’autrefois, l’édition d’aujourd’hui
Mon Autre Librairie sur Facebook