Les textes d’autrefois, l’édition d’aujourd’hui.

Un roman vécu il y a vingt-cinq siècles

Jean CAPART

Histoire d'une famille sacerdotale égyptienne aux VIIe et VIème siècles avant J.-C., d'après un papyrus traduit par le Professeur Griffith, d'Oxford, et adaptée par l'égyptologue belge Jean Capart.

« L'histoire est complexe et se déroule sur une longue période ; c'est une histoire vraie, dramatique et triste, comme la situation de l'Égypte au dernier tournant de sa longue histoire. »

Et nous avons trouvé la sépulture de la reine Noubkaas, sa reine, placée à côté de lui et protégée et gardée par du plâtre et recouverte de blocaille. Nous l’avons également forcée et nous avons trouvé la reine reposant là semblablement. Nous avons ouvert les sarcophages et les cercueils dans lesquels ils reposaient, et trouvé la noble momie de ce roi munie d’un glaive ; de nombreuses amulettes et des bijoux d’or étaient à son cou ; son masque d’or était sur lui.

La noble momie de ce roi était entièrement recouverte d’or, ses cercueils ornés d’or et d’argent intérieurement et extérieurement, et incrustés de toutes sortes de pierres précieuses. Nous avons recueilli l’or trouvé sur la noble momie de ce dieu, en même temps que celui des amulettes et bijoux qu’il avait au cou et celui des cercueils dans lesquels il reposait, et nous trouvâmes la reine exactement dans le même état.

Nous avons recueilli tout ce que nous avons trouvé sur elle également et mis le feu à leurs cercueils. Nous avons pris le mobilier trouvé avec eux et consistant en objets d’or, d’argent et de bronze et avons fait le partage entre nous.

Jean Capart

21 février 1877, Bruxelles
† 16 juin 1947, Etterbeek

Après des études de droit et l’obtention de son doctorat en 1898, il fit prendre à sa carrière le tournant définitif vers ce qui avait toujours été sa véritable passion : l’égyptologie.

Directeur général du Services des Antiquités en Égypte, du musée du Caire, conservateur en chef des musées d’art et d’histoire de Bruxelles, professeur d’égyptologie à Liège et Bruxelles, il participa aussi à de nombreuses fouilles de terrain.

Il est considéré à juste titre comme le père de l’égyptologie belge.

Avant-propos

Post-scriptum

PREMIÈRE PARTIE

CHAPITRE PREMIER – Sous le règne de Psammétique Ier (660-610), Pétéisis (I) obtient le titre de prophète d’Amon à Teuzoi, qui passe par héritage à son fils Essemteu (I) et à son petit-fils Pétéisis (II).

CHAPITRE DEUXIÈME – À la fin du règne de Psammétique II (594-589), Pétéisis (II), absent au cours d’une expédition en Syrie, perd son office de prophète.

CHAPITRE TROISIÈME – Événements sous le règne d’Amasis II (570-526) et jusqu’à l’époque de Cambyse (525-521). Essemteu (II) et Pétéisis (III) étant les représentants de la famille.

DEUXIÈME PARTIE

CHAPITRE PREMIER – Pétéisis (III) écrit un premier récit de la ruine de Teuzoi et subit les représailles des prêtres qu’il a dénoncés.

CHAPITRE DEUXIÈME – Pétéisis (III), à la demande du gouverneur, écrit l’histoire de sa famille.

Mon jugement

Appendice

Une cause célèbre à Thèbes au XIIe siècle avant J.-C.

Choisissez l’édition selon votre type de liseuse :

Kindle est une liseuse de livres numériques, qui se lisent comme des livres en papier. Elle se base sur de vraies particules d’encre et des typographies créées sur mesure, manuellement, afin de permettre un rendu d’affichage des mots et des lettres aussi précis que sur un livre en papier.

Kobo est une liseuse pour bibliophiles. Elle propose une expérience de lecture avec une excellente résolution. Ses paramètres automatiques reproduisent la progression naturelle du soleil, en émettant la meilleure luminosité selon le moment de la journée, incluant les nuances de lumière.

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Un roman vécu il y a vingt-cinq siècles”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

mon autre librairie . les textes d’autrefois, l’édition d’aujourd’hui
Mon Autre Librairie sur Facebook