Les textes d’autrefois, l’édition d’aujourd’hui.

Louis XV et Marie Leczinska

Pierre GIRAULD de NOLHAC

Fille, épouse, mère et reine parfaite – trop, peut-être – Marie Leczinska n’était pas de taille à lutter contre la cruauté des intrigues de Versailles. Poussée peu à peu dans l’ombre par les retentissantes frasques de son époux, sans une plainte, sans un reproche, sans une révolte, elle parcourut une à une les douloureuses étapes de l’abandon, jusqu’à presque sortir de l’Histoire.
Par le portrait de ce couple fortement contrasté, à l’image d’ailleurs de nombre d’autres dans les sphères de pouvoir, l’auteur éclaire pour nous une poignante réalité humaine. (Édition annotée.)
***
ISBN livre : 978-2-38371-034-9
ISBN ebook : 978-2-38371-035-6

   

Les Strasbourgeois se souvinrent longtemps de ce 15 août 1725, où les rues pavoisées et enguirlandées virent le brillant mouvement des troupes autour des carrosses royaux, et personne n’oublia l’aimable jeune Reine pour qui se déployèrent toutes ces joies. La majestueuse cathédrale fut remplie, dès avant onze heures, par la Cour, les princes allemands et leur suite, la noblesse et les familles notables de la ville ; entre les tribunes dressées de chaque côté de la nef, les gardes du corps et les Cent-Suisses formaient la haie, comme à Versailles. À midi, le cardinal de Rohan, les chanoines-comtes de Strasbourg, et tout le clergé séculier et régulier de la ville, reçurent la Reine sous le porche et la conduisirent au chœur, toutes cloches sonnantes, au bruit des tambours, timbales et trompettes des gardes du corps. Précédée du grand-maître des cérémonies du Roi, des ambassadeurs extraordinaires et de monseigneur le duc d’Orléans, tenant la place de Louis XV, Marie traversa l’église, donnant la main au roi son père. Stanislas avait le cordon et la croix du Saint-Esprit, qu’il venait de recevoir du roi de France. Marie était vêtue d’une étoffe de brocart d’argent garnie de dentelles d’argent et semée de roses et de fleurs artificielles. La marquise de Linage portait la queue de sa robe, et la marquise de Rose celle de la reine de Pologne. L’estrade où la princesse s’agenouilla d’abord entre ses parents était couverte de velours cramoisi semé de fleurs de lis d’or, et au-dessus pendait un grand dais de semblable velours descendant des voûtes.

Le roi et la reine de Pologne menèrent leur fille à l’autel ; le duc d’Orléans se mit auprès d’elle et le cardinal prononça, avant de bénir le mariage, un discours qui justifiait, en cette grande journée, les vues inattendues de la Providence…

Pierre Girauld de Nolhac

15 décembre 1859, Ambert
31 janvier 1936, Paris

Écrivain, poète, historien, humaniste, académicien, Pierre Girauld de Nolhac a eu dans sa vie deux amours : les Antiquités latines, et le XVIIIe siècle français – Rome et Versailles.

Après de brillantes études, il devient dès 1882 membre de l’École française de Rome.

Ses recherches sur Pétrarque feront date.

Ce fort lien affectif à l’humanisme de la Renaissance italienne l’accompagnera toute sa vie, en tant que Conservateur du Château de Versailles, comme en tant que directeur du musée Jacquemart-André.

Élu à l’Académie Française en 1922, il laisse une œuvre abondante.

Du même auteur :
Fragonard, 1732-1806
La création de Versailles
La résurrection de Versailles
Le Trianon de Marie-Antoinette
Souvenirs d’un vieux Romain
Versailles au XVIIIe siècle
Versailles résidence de Louis XIV

I. – Le mariage

II. – Les années heureuses

III. – L’abandon

IV. – La bonne reine

Sources

Appendices

  • Les petits cabinets du roi
  • Chez Mme de Mailly et Mme de Châteauroux
  • Inventaire de Marie Leczinska

Choisissez l’édition selon votre type de liseuse :

Kindle est une liseuse de livres numériques, qui se lisent comme des livres en papier. Elle se base sur de vraies particules d’encre et des typographies créées sur mesure, manuellement, afin de permettre un rendu d’affichage des mots et des lettres aussi précis que sur un livre en papier.

Kobo est une liseuse pour bibliophiles. Elle propose une expérience de lecture avec une excellente résolution. Ses paramètres automatiques reproduisent la progression naturelle du soleil, en émettant la meilleure luminosité selon le moment de la journée, incluant les nuances de lumière.

mon autre librairie . les textes d’autrefois, l’édition d’aujourd’hui
Mon Autre Librairie sur Facebook