Les textes d’autrefois, l’édition d’aujourd’hui.

Le Trianon de Marie-Antoinette

Pierre GIRAULD de NOLHAC

Un des rares ouvrages consacrés spécifiquement à l'histoire de Trianon.

Du petit village des débuts jusqu'à la splendeur retrouvée d'aujourd'hui, un des lieux des plus chargés d'histoire et d'émotion du patrimoine français.

Avec sa sensibilité, sa délicatesse, sa connaissance experte des moindres détails, et comme si nous regardions par une porte dérobée, l'auteur nous fait découvrir les plaisirs simples de Marie-Antoinette et de ses intimes dans ce lieu protégé.

« Beaucoup d'émerveillement et d'émotion nous y attendent. »

À Trianon, Marie-Antoinette et ses amies trouvent la crème préparée sur les tables de marbre blanc et s’amusent parfois à battre elles-mêmes le lait dans des barattes de porcelaine au chiffre royal. Toutes les pièces de porcelaine décorée qui servent à la Reine, terrines, assiettes, beurriers, tasses et soucoupes, sortent de sa manufacture de Paris. Cette gracieuse laiterie, aux murs revêtus de marbre, est traversée par un filet d’eau coulant dans une rigole pour y entretenir la fraîcheur. On l’appelle à Trianon la « laiterie de propreté » ; la véritable laiterie, dite « de préparation », est à quelques pas, un peu plus loin de l’étang, et c’est là qu’on apporte le lait de la ferme, qui a une sortie directe hors du domaine.

La ferme s’étend autour d’une cour parsemée de bouquets d’arbres. Elle forme un groupe de bâtiments, où sont des étables distinctes pour le taureau, les vaches suisses, les veaux, les moutons, les chèvres, un toit à porcs, une niche à lapins, une serre aux fromages et le logement du bouvier et de ses aides. La volière de la Reine et son poulailler occupaient une maisonnette au bord du lac, voisine du petit pont ; les grillages sont encore aux fenêtres, et le colombier se voit dans le comble. L’été, les volailles s’ébattaient sur la pelouse dans un espace entouré et couvert de filets soutenus par des poutrelles. Derrière était la maison du gardien du Hameau, le suisse Bersy ; elle communiquait par un souterrain, dont l’escalier existe encore, avec le fossé d’enceinte. Cette maison a disparu, ainsi que la grande laiterie et une grange d’assez vastes proportions, qui se trouvaient dans le voisinage du petit pont, un peu au-dessus et à gauche du colombier.

Pierre Girauld de Nolhac

15 décembre 1859, Ambert
31 janvier 1936, Paris

Écrivain, poète, historien, humaniste, académicien, Pierre Girauld de Nolhac a eu dans sa vie deux amours : les Antiquités latines, et le XVIIIe siècle français – Rome et Versailles.

Après de brillantes études, il devient dès 1882 membre de l’École française de Rome.

Ses recherches sur Pétrarque feront date.

Ce fort lien affectif à l’humanisme de la Renaissance italienne l’accompagnera toute sa vie, en tant que Conservateur du Château de Versailles, comme en tant que directeur du musée Jacquemart-André.

Élu à l’Académie Française en 1922, il laisse une œuvre abondante.

Du même auteur :
Souvenirs d’un vieux Romain
Madame de Pompadour et la politique
La vie amoureuse de Pierre de Ronsard
La résurrection de Versailles
Fragonard, 1732-1806

I. – L’ancien Trianon

II. – Le nouveau Trianon

III. – Le jardin de la Reine

IV. – Les plaisirs de Trianon

V. – Le théâtre

VI. – Le Hameau

Sources

Choisissez l’édition selon votre type de liseuse :

Kindle est une liseuse de livres numériques, qui se lisent comme des livres en papier. Elle se base sur de vraies particules d’encre et des typographies créées sur mesure, manuellement, afin de permettre un rendu d’affichage des mots et des lettres aussi précis que sur un livre en papier.

Kobo est une liseuse pour bibliophiles. Elle propose une expérience de lecture avec une excellente résolution. Ses paramètres automatiques reproduisent la progression naturelle du soleil, en émettant la meilleure luminosité selon le moment de la journée, incluant les nuances de lumière.

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Le Trianon de Marie-Antoinette”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

mon autre librairie . les textes d’autrefois, l’édition d’aujourd’hui
Mon Autre Librairie sur Facebook