Les textes d’autrefois, l’édition d’aujourd’hui.

Maine de Biran, sa vie et ses pensées

Ernest NAVILLE

Maine de Biran n'a guère pensé à la postérité en écrivant son journal. Au jour le jour et au fil des années il a scrupuleusement noté moins les événements du monde extérieur que ceux de son monde intérieur.

En lutte contre ce qu'il considérait comme des défauts, il mena une introspection implacable, avant d'aboutir au lâcher-prise qui lui apporta enfin la paix. Il avait fait au passage œuvre de pionnier dans l'exploration de la psyché humaine, ce dont la postérité lui sait peu gré.

« Ernest Naville nous présente ce travail avec une finesse et une profondeur rares. »

(Édition annotée)

   

 5,40

Abordant les questions religieuses, nouvelles pour lui, il était conforme à tous ses antécédents de se placer sur le terrain du sens intime et de s’y renfermer. La doctrine du pardon, qui lui avait échappé parce que le fait du devoir ne l’avait pas suffisamment occupé, lui échappait donc encore à un autre titre. L’existence réelle d’un Sauveur est un fait extérieur au croyant, bien qu’en relation intime avec sa conscience, un fait historique, produit de la libre volonté du Dieu de miséricorde. Lorsqu’on y croit, on éprouve en soi-même les conséquences de cette foi ; mais le fait, on le croit, on ne l’éprouve pas ; le sens intime tout seul ne saurait jamais l’atteindre.

Or, Maine de Biran était toujours porté à constater ce qu’il éprouvait, bien plus qu’à croire ce qui pouvait se passer hors de lui ; le pardon accepté rentrait donc beaucoup moins dans son point de vue que la grâce immédiatement sentie. Il subsiste donc une lacune considérable dans sa conception du christianisme ; je dis une lacune, non une négation. On ne le voit pas en effet se placer en face de l’enseignement de l’Église pour en accepter une partie et en rejeter une autre ; il est bien loin de se refuser à la doctrine du pardon : il semble ne pas l’apercevoir.

Ernest Naville

13 décembre 1816, Chancy
† 27 mai 1909, Paris

Fils de pasteur, il fit des études de théologie à l’Académie de Genève, avant de consacrer sa vie à la recherche et à l’écriture.

Théologien, philosophe, auteur et préfacier, éditeur, traducteur, conférencier, il parvint à une très grande popularité et a laissé une œuvre immense.

Mais il est surtout connu pour son remarquable travail éditorial sur les manuscrits de Maine de Biran, travail qui sert encore aujourd’hui de base aux chercheurs.

Maine de Biran (1766-1824) développa une philosophie empirique basée sur l’expérience subjective. C’est dans son œuvre que se dessinent pour la première fois les prémisses de la découverte dans la psyché du conscient et l’inconscient, du moi et du ça.
Mort prématurément après avoir peu publié, il reste encore largement inconnu, et son travail de pionnier, à la charnière de la philosophie et de la psychologie, attend encore la reconnaissance qu’il mérite.

Avant-propos de l’éditeur

Histoire des manuscrits inédits de Maine de Biran

Vie de Maine de Biran
I. – La jeunesse de Maine de Biran et ses débuts en philosophie (1766 à 1803)
II. – Maine de Biran dans le département de la Dordogne (1803 – 1812)

Rédaction de Mémoires couronnés par divers corps savants de l’Europe.
– Fonctions administratives.

III. – Maine de Biran à Paris (1812 à 1824)
1. – Circonstances extérieures. – Opinions politiques.
2. – Développement religieux. – Dernière direction de ses travaux philosophiques.

Pensées de Maine de Biran
Année 1794
Année 1795
Année 1811
Année 1814
Année 1815
Année 1816
Année 1817
Année 1818
Année 1819
Année 1820
Année 1821
Année 1822
Année 1823
Année 1824

Choisissez l’édition selon votre type de liseuse :

Kindle est une liseuse de livres numériques, qui se lisent comme des livres en papier. Elle se base sur de vraies particules d’encre et des typographies créées sur mesure, manuellement, afin de permettre un rendu d’affichage des mots et des lettres aussi précis que sur un livre en papier.

Kobo est une liseuse pour bibliophiles. Elle propose une expérience de lecture avec une excellente résolution. Ses paramètres automatiques reproduisent la progression naturelle du soleil, en émettant la meilleure luminosité selon le moment de la journée, incluant les nuances de lumière.

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Maine de Biran, sa vie et ses pensées”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

mon autre librairie . les textes d’autrefois, l’édition d’aujourd’hui
Mon Autre Librairie sur Facebook