Les textes d’autrefois, l’édition d’aujourd’hui.

La vie amoureuse de Pierre de Ronsard

Pierre GIRAULD de NOLHAC

Tendre et charmant défilé des plus célèbres, peut-être des plus belles, figures féminines qui ont illuminé la vie du poète.

Cassandre la presque Italienne, Marie, jolie fleur de la campagne angevine, Genèvre de Paris, jeune veuve si joliment consolée, et bien sûr Hélène, fille d’honneur de Catherine de Médicis, dernier amour du poète vieillissant.

« Quatre portraits, quatre visages, quatre vies qui remplissent et animent soudain quatre prénoms éternisés par l’enfant chéri des Muses. »

   

 2,24

Au mois de mai 1572, la cour revenait de Touraine, ayant séjourné près d’un an à Amboise, à Blois et à Chenonceau. Par ce printemps léger de Paris, Hélène se promenait aux Tuileries, le beau jardin particulier de la reine Catherine, orné de labyrinthes et de fontaines et planté dans un ordre parfait. Le château en construction apparaissait à travers les arbres, et plus loin les tours du vieux Louvre, que joignait le bâtiment nouveau. Les barques passaient sur la Seine, qui baignait les murs du jardin royal. Au bord d’une eau jaillissante, Hélène était assise avec une amie. Ronsard saisit cette occasion de lui parler. Il vint auprès d’elle, et elle l’interrogea sur ses nouveaux poèmes, d’une voix chantante qui le charma. Il parla surtout de ses tristesses, de ses ennuis de courtisan et d’écrivain, et soutint que, si l’on pouvait se passer de gloire, on ne peut se passer d’amour. Hélène écoutait, émue et déjà conquise. Il lui rappela une église où il avait pris la hardiesse de contempler ses yeux, ce qui n’était peut-être qu’une réminiscence de Pétrarque ; et quand vint enfin, sur les lèvres du poète, l’aveu qu’elle attendait, elle sourit sans répondre.

Elle eût préféré, sans doute, que tout cela s’enveloppât des subtilités à la mode et de dissertations préalables « sur la nature de l’amour ». La véhémence de Ronsard avait, d’un seul coup, jeté bas ces frêles obstacles. La jeune compagne ne suivait qu’à demi leur discours, et les interrompait sans cesse. Malgré l’importune présence, le poète fut si heureux de cette première causerie que, longtemps après, il en fixe avec précision tous les détails, comme s’il voulait ne rien perdre de ces souvenirs.

Pierre Girauld de Nolhac

15 décembre 1859, Ambert
31 janvier 1936, Paris

Écrivain, poète, historien, humaniste, académicien, Pierre Girauld de Nolhac a eu dans sa vie deux amours : les Antiquités latines, et le XVIIIe siècle français – Rome et Versailles.

Après de brillantes études, il devient dès 1882 membre de l’École française de Rome.

Ses recherches sur Pétrarque feront date.

Ce fort lien affectif à l’humanisme de la Renaissance italienne l’accompagnera toute sa vie, en tant que Conservateur du Château de Versailles, comme en tant que directeur du musée Jacquemart-André.

Élu à l’Académie Française en 1922, il laisse une œuvre abondante.

Du même auteur :
Souvenirs d’un vieux Romain
Madame de Pompadour et la politique
Le Trianon de Marie-Antoinette
La résurrection de Versailles
Fragonard, 1732-1806

Introduction

I. – Cassandre Salviati

II. – Marie l’Angevine

III. – Dame Genèvre

IV. – À la cour des Valois

V. – Hélène de Surgères

Épilogue

Sonnet pour Hélène

Choisissez l’édition selon votre type de liseuse :

Kindle est une liseuse de livres numériques, qui se lisent comme des livres en papier. Elle se base sur de vraies particules d’encre et des typographies créées sur mesure, manuellement, afin de permettre un rendu d’affichage des mots et des lettres aussi précis que sur un livre en papier.

Kobo est une liseuse pour bibliophiles. Elle propose une expérience de lecture avec une excellente résolution. Ses paramètres automatiques reproduisent la progression naturelle du soleil, en émettant la meilleure luminosité selon le moment de la journée, incluant les nuances de lumière.

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “La vie amoureuse de Pierre de Ronsard”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

mon autre librairie . les textes d’autrefois, l’édition d’aujourd’hui
Mon Autre Librairie sur Facebook